Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 00:58

En cette belle journée d'hiver du dimanche 7 septembre 2008, nous avons fini par décider d'aller voir la fameuse Braderie de Lille ! Je crois que la dernière fois que j'y suis allé, je devais encore être tout pitit. Ca me bottait  assez de venir revoir la fête maintenant prisée des parisiens, alors aprés une organisation cahotique, L., Jefflec et moi même sommes partis à l'assaut de la capitale de la culture (2004...).

Première épreuve, s'y rendre. On a tout de suite abandonné l'option voiture et on a décidé de prendre un moyen de transport écologique, fiable et rapide. Faute d'en trouver, on a pris le TER. 
Alors, pour commencer, acheter un billet de TER. Je me rendrai compte bien plus tard que j'avais composté mon reçu de carte bleue. Heureusement pas de contrôleur, ça serait encore parti en débat sur l'incompétence croissante de la SNCF qui imprime un seul billet pour un aller retour et un reçu de carte bleue sur... un billet !
Je les déteste et les méprise, mais après tout c'est le week end et nous sommes arrivés à Lille presque à l'heure.  

J'ai d'abord été étonné par la braderie. Plein de vendeurs, mais peu de bradeurs. L'immense braderie ne semble plus en porter que le nom. Tout est cher.

J'ai pris quelques photos avec mon téléphone tel un djeunz. Je m'en voudrai longtemps d'avoir loupé cette femme qui brandissait des panneaux expliquant que Jésus vous aime (oui, vous, pas moi). Je me console en vous montrant ces superbes triangles sans doute pas homologués et trés certainement ridicules.

On a aussi croisé un outil révolutionnaire qui pour 15€ vous permet de plier vos t-shirts en 5s ! Comme j'ai pitié, voici comment créer la machine en question en 10 minutes. Je vous mets quand même une photo de la bête :

Impressioné ? Moi la braderie, ça m'a paru come ça tout le long.

Il faut admettre que la braderie est gigantesque, mais alors pour trouver les bradeurs, c'est un peu comme jouer à Où est Charlie ?  Et il y a un monde fou, pour s'approcher des stands c'est la galère, je me souviens encore d'une tente "Furet du Nord" où un vigil laissait rentrer des gens au goute à goutte. Enfin, comme on dit, "faut le faire une fois". Voilà, donc ça c'est fait.
Tiens, dailleurs, on a pas vu les tas de moules. Enfin, si des moules y'en a dans les rues, et quelques animaux étranges aussi :


On croise aussi des fans de 4 roues :


C'est parfois rigolo en fait. Mais j'ai loupé le gros du côté convivial je pense. Je ne suis pas un initié, je n'ai pas dû apprécier l'événement à sa juste valeur. 

Finalement, un peu blasés, nous somes retournés pour prendre le train de 19h08 qui devait sagement nous attendre. Mais rappelons que la régularité des trains ne vaut que la précision des prévisions Météo France :


On est toujours aussi naïfs, on se fait toujours avoir... Incident de personnes apprendra-t-on. Au delà du drame humain, nous, ça nous fait 2h de retard potentiel. Nous interrogeons donc la gentille hôtesse d'accueil qui nous promet nous en dire plus dés qu'elle saura elle-même ce qu'il se passe :
- Et y'a des trains à l'heure des fois ?
- Non, jamais.
Rôdés, on connait la chanson, on se dit que Transpole, c'est pas la RATP et qu'ils finiront pas nous ramener chez nous, sans doute bien plus vite. Hop, métro, pour 1,25€ je crois, on peut rejoindre notre gare puis enchaîner une correspondance en bus. Sauf que le gentil monsieur qui nous a guidé nous a envoyé à la mauvaise station.
On finit par se retrouver à la station de la Poste machin, et là, ça a un goût de Tchetchenie :


Ca à l'air de craindre, mais on y trouve de vrais bradeurs. Enfin bradeurs, un Zelda Game Boy 1 à 10€, faut pas pousser mémé en bas de l'escalator quand même.

La ligne de bus prévue est suspendue sans autre information. La RATP doit aussi dispenser des cours à Lille dirait-on. Heureusement, une autre ligne nous ramènera presque à bon port.
Un contrôleur nous fera remarquer que "nous avons marqué un temps d'arrêt" entre les correspodances (ce qui doit être contraire aux tables de la loi). Ben ouais, si la ligne 13 avait fonctionné comme prévu, on ne se serait pas prélassé dans ce magnifique paysage pendant 1/2 heure en attendant un bus à côtés de clodos bien pleins..

Maintenant, je dois penser à un moyen de me faire rembourser mon billet aller-retour non composté, ce que mes camarades ne pourrons sans doute pas faire puisque le retour est sur le billet aller, et donc omposté aussi :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Spi - dans Din'ch Nord
commenter cet article

commentaires

Jefflec 08/09/2008 18:37

Comme c'est vrai tout ça ! :)
Bonne chance pour ton billet, si j'étais toi, je ferais une croix dessus...!

Spi 08/09/2008 20:43



Bien sûr, la loi n'a pas cours au royaume SNCF. On rembourse comme on veut. Je ne crois même pas que je vais tenter... Ou alors peut être par pûr masochisme. 


Abandon de parcours


Pour être remboursable, un billet doit être entièrement inutilisé. Il n'y a pas de remboursement partiel.


Remboursement


Les billets TER sont remboursables pendant leur période de validité, inscrite sur le billet, avec une retenue de 10%. Seuls
les billets d'un montant supérieurs à 4.50 euros sont remboursés.



Présentation

  • : Le blog de Spi
  • Le blog de Spi
  • : Un blog critique sur le Nord, l'informatique, et d'autres trucs bien inutiles.
  • Contact

Déménagement

 

Halte là !

Nouvelle adresse : http://northgate.fr/

 

 

Bonjour à tous. Avant d'aller plus loin, sachez que ce blog a déménagé et n'est plus mis à jour depuis février 2010. Ca fait un bail, je ne vous le fait pas dire. Si vous cherchez le blog de Spi, il est désormais à cette adresse : http://northgate.fr/

Par contre, si vous cherchez l'un de mes vieux articles, poursuivez comme si je n'avais rien dit. ;)

Spynga.jpg

Recherche